Quelles sont les principales maladies capillaires ?

Les maladies capillaires sont celles qui affectent le cuir chevelu et se manifestent généralement par des symptômes inesthétiques. Elles impliquent l’apparition de croûtes, de pellicules, des squames ou de plaques rouges. Lorsqu’elles ne font pas l’objet d’un traitement rigoureux, elles peuvent entraîner des lésions irrémédiables connues sous l’appellation technique d’alopécie cicatricielle. Focus sur les principales maladies capillaires !

L’alopécie en plaques

Encore appelée pelade, l’alopécie en plaques est l’une des maladies capillaires qui entraînent la perte spontanée de cheveux. Il s’agit d’une affection auto-immune qui provoque sur de petites zones de la peau la chute complète et par touffe de vos cheveux. Bien qu’ils puissent repousser à la longue, des épisodes de rechutes sont très souvent constatés, avec un taux de sévérité variant d’une personne à une autre.

A lire également : Pourquoi contacter un podologue ?

Le traitement de la pelade utilise des dermocorticoïdes disponibles en gel ou en crème, à appliquer sur les formes localisées. Pour assurer le maintien du moral chez les patients, le diagnostic et traitement des maladies capillaires de ce type utilise des implants capillaires. L’objectif est de combler efficacement les zones sans cheveux.

Le psoriasis du cuir chevelu

Généralement associé à des pellicules grasses, le psoriasis du cuir chevelu est une inflammation capillaire chronique qui laisse apparaître essentiellement des plaques rouges. Il s’agit d’une affection non contagieuse dont la principale cause reste la régénération excessive des cellules épidermiques, conséquence d’un dérèglement fonctionnel du système immunitaire. L’importante accumulation de ces cellules entraîne généralement :

A découvrir également : Eczéma dans l’oreille : ce qu’il faut absolument savoir

  • la formation des squames ;
  • la sensation de fortes démangeaisons ;
  • et la destruction du follicule pileux.

Cette affection capillaire évolue par poussées, apparaissant souvent de façon périodique. Bien qu’il ne se guérisse pas, le psoriasis du cuir chevelu peut voir ses symptômes considérablement atténués par une bonne hygiène quotidienne.

La dermite séborrhéique est une forme de dermatite bénigne d’origine inflammatoire qui atteint le cuir chevelu. À la base, elle est causée par la présence d’une levure dont l’activité est accélérée en cas de sécrétion excessive de sébum. Elle se manifeste notamment par des plaques rouges, des démangeaisons et des squames jaunâtres.

La dermatite séborrhéique est une maladie capillaire chronique qui évolue par poussée et dont les symptômes s’aggravent généralement en cas de stress. Elle peut donc s’étendre sur plusieurs années et touche généralement la peau du visage. Sur le plan esthétique, ce fléau s’avère assez gênant.

Les divers traitements disponibles s’effectuent à l’aide de lotions spécifiques et de shampoings de soins capillaires au pH bien adapté. L’objectif du traitement est d’agir sur les levures grâce aux antimycosiques qui y sont contenus. Le pH des shampoings utilisé permet de réguler la sécrétion excessive du sébum et limite efficacement les démangeaisons.

La teigne

La teigne est une maladie capillaire qui attaque principalement les enfants. Causée par un champignon microscopique, elle se manifeste par des plaques circulaires de couleur rougeâtre sur le crâne. Elle est extrêmement contagieuse, atteint le follicule pileux et cause des pertes de cheveux. Le traitement de cette affection capillaire se fait essentiellement par l’utilisation d’antifongiques. Lorsqu’il est bien effectué, la repousse des cheveux chez l’enfant s’opère naturellement.