Comment puis-je savoir si je suis agoraphobe ?

agoraphobe

Ressentez-vous la peur de vous approcher de la foule ou de vous exprimer librement devant des personnes ? Vous présentez sans doute les symptômes les plus remarquables de l’agoraphobie. Cet état vous oblige à passer plus de temps dans votre domicile. Quels sont les différents traits qui vous permettent de savoir que vous êtes agoraphobe ? Voici des éléments de réponse qui vous apportent plus d’éclaircissement sur le sujet.

La sensation de vertige ou de malaise

Vous pouvez identifier un état d’agoraphobie à travers des sensations de vertige ou de malaise. C’est sans doute l’une des premières manifestations de cet état comportemental qui vous fait fuir la foule. Si vous avez l’impression de vouloir tomber lorsque vous échangez avec les autres, alors vous êtes agoraphobe. Le malaise et le vertige sont des symptômes très remarquables dans une situation d’agoraphobie.

A lire aussi : Bien s'occuper des séniors

Une personne agoraphobe se sent généralement très mal lorsqu’elle doit rencontrer un public. C’est aussi le cas si celle-ci décide de s’exprimer devant une foule impressionnante. L’individu a des troubles de la vue (même s’il n’en souffrait pas auparavant) et des bourdonnements au niveau de son oreille. Sachez que ces petits bruits aux alentours de l’oreille rendent l’audition difficile.

La personne souffrant de l’agoraphobie sent également des tremblements au niveau de quelques-uns de ses membres dans les pieds et le bras. Dans certaines situations, celle-ci peut même ressentir des maux de tête et un mal au niveau des mâchoires. Elle se trouve donc dans l’incapacité de s’exprimer et de pouvoir faire passer convenablement son message.

A lire également : Choisir son appareil auditif : les critères de choix !

Les nausées et les vomissements

Si vous sentez des nausées ou des vomissements quand vous êtes en face d’une foule, il y a de fortes chances que vous soyez agoraphobe. Ces symptômes sont très remarquables au niveau des personnes éprouvant une peur de se présenter ou de s’exprimer devant un public. Ils vous empêchent de parler en toute liberté et en toute tranquillité devant un nombre non négligeable de gens.

Si vous présentez l’un de ces troubles, il vous faut d’urgence contacter un spécialiste. Ce dernier sera en mesure de vous proposer des solutions capables de vous mettre à l’abri de ces nausées et vomissements. Par ailleurs, une inaction pourrait engendrer des effets néfastes sur votre santé sur le long terme.

Les palpitations et les douleurs thoraciques

agoraphobe

Les palpitations et les douleurs thoraciques permettent de savoir si vous ressentez véritablement une peur de la foule. Une personne agoraphobe ressent un mal au niveau de ses thorax et une palpitation qui lui fait penser à une crise cardiaque. Celle-ci ressent également des douleurs au niveau de la partie abdominale.

Les palpitations cardiaques dans le cadre d’une agoraphobie se ressentent à travers des battements irréguliers au niveau du cœur. Ces derniers empêchent la personne agoraphobe de pouvoir s’exprimer en toute lucidité devant le public. Comme résultat, elle s’enferme donc dans son moi intérieur pour ne pas paraître ridicule.

Ces palpitations irrégulières sont dans une certaine mesure, engendrées par les efforts intenses que fournit la personne. Les palpitations et les douleurs thoraciques peuvent être également liées à la prise de certains stupéfiants comme :

  • le tabac ;
  • la drogue ;
  • le café.

Ils émanent aussi des troubles émotionnels ou de la consommation de quelques médicaments même s’ils paraissent inoffensifs dans une certaine mesure. Ceux-ci sont toutefois à l’origine des différents troubles cardiaques que vous ressentez en face de la foule.

La sensation de mal respirer

Identifiez votre sensation d’agoraphobie en mesurant votre pouls lors des échanges en public. Si vous avez l’impression de mal respirer, sachez que vous présentez les symptômes de la peur de foule. Ce sera comme si vous étiez en train de suffoquer et dans certaines situations, vous pouvez même vous évanouir. Cela se traduit également par une abondante sueur qui vous couvre (bien que les conditions du lieu soient adéquates).

Vous avez la sensation de mal respirer du fait que le cœur s’emballe tout en rendant court le souffle. Votre rythme respiratoire accélère très vite la respiration superficielle et empêche le renouvellement pulmonaire de l’air. Cette inefficacité vous donne la sensation de mal respirer et donc, de suffoquer.

à voir