L’impact de l’allaitement sur le système immunitaire

allaitement

Plusieurs preuves scientifiques expliquent l’importance et les avantages de l’allaitement du bébé. En effet, l’allaitement a une grande répercussion sur le système immunitaire du bébé en question. En l’occurrence, il stimule le développement du bébé en question. D’ailleurs, le lait maternel est la principale source d’anticorps pour l’enfant. Par conséquent, son système immunitaire s’avère être plus efficace et plus développé.

Les bienfaits du lait maternel

L’un des plus grands bienfaits du lait maternel est qu’il contient des anticorps pour l’enfant. Effectivement, les bébés nourris avec le lait maternel sont mieux protégés des éventuelles maladies comme la diarrhée, les maladies respiratoires, les rhumes, l’otite ou encore les méningites. Le bébé souffre moins d’anémie dans le cas où il se nourrit de lait maternel. Dans le cas où, les bébés allaités sont touchés par l’une de ses maladies, ils ont moins souvent besoin d’hospitalisation grâce aux anticorps offerts par le lait maternel. D’ailleurs, ces bébés sont plus protégés par la maladie de Crohn et d’autres types de maladie chronique comme l’obésité, la colite ulcéreuse ou encore la leucémie.

Lire également : L'asthme est devenu la première maladie chronique chez l'enfant

Le système immunitaire de l’enfant

Le bébé possède un système immunitaire dès sa 14e semaine de vie in-utéro. Les lymphocytes T et B sont les principaux acteurs qui détruisent les cellules inconnues tout en produisant des anticorps spéciaux. Dès sa naissance, le bébé reçoit des anticorps transmis par sa maman. En effet, il doit s’adapter à son tout nouvel environnement bactérien. D’ailleurs, son métabolisme comprend vite qu’il sera important de se défendre. Par ailleurs, le système immunitaire de l’enfant est immature, il ne s’active qu’à la rencontre des bactéries. Mais des fois, le système immunitaire peut se montrer très réceptif face à certaines bactéries. Ainsi, un bébé allaité profite d’un performant système immunitaire grâce aux apports offerts par le lait maternel.

La durée de l’allaitement

L’allaitement du bébé commence dès sa naissance jusqu’à l’âge de 2 ans. Ainsi, l’OMS conseille un allaitement exclusif jusqu’à ce que le bébé atteigne l’âge de 6 mois. Cependant, l’allaitement devra être partiel jusqu’à ces 2 ans. Par ailleurs, les pédiatres conseillent l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans voire plus. À ce stade, l’alimentation du bébé sera combinée avec des repas complémentaires. Il est important de rappeler que le lait maternel contient tous les nutriments dont le bébé aura besoin durant les premiers mois de la vie. Mais l’allaitement reste à la fois un avantage tant pour le bébé que pour sa mère. En l’occurrence, les femmes qui allaitent récupèrent rapidement leur silhouette. L’allaitement permet également à la mère de diminuer le risque de dépression postnatale et d’hypertension. Le cancer de l’ovaire et du sein sont moins fréquents chez les femmes qui allaitent.

A lire en complément : Les symptômes d’une MST