Bandelette urinaire : comment interpréter les résultats ?

bandelette urinaire

Les divers maux tels que les infections urogénitales, les troubles rénaux, les troubles hépatiques ou métaboliques font partie des raisons fréquentes des consultations médicales. En effet, plus on tarde à traiter ces maux, plus on court le risque d’en connaitre de beaucoup plus grave. Pour rapidement diagnostiquer ces cas, les professionnels de la santé font souvent recours à une analyse de l’urine en utilisant les bandelettes. Découvrons à travers cet article les attributs d’un test de bandelette urinaire et surtout l’interprétation des résultats.

En quoi consiste l’utilisation d’une bandelette urinaire ?

Souvent constituée d’une tige en plastique, la bandelette urinaire sert à diagnostiquer certaines affections des voies urinaires. À l’aide d’un papier absorbant collé sur une feuille de support plastique, la procédure consiste à mettre en contact l’urine avec des réactifs biens ciblés dans le but de ressortir les marqueurs d’une possible infection.

A lire en complément : L'impact de l'allaitement sur le système immunitaire

Considérant son utilité, cet outil est couramment employé lors des consultations et hospitalisations dans les cabinets médicaux. En tant que professionnel de la santé, selon vos besoins, vous trouverez sur le site web de NMmedical une large variété de bandelette urinaire pour confirmer vos examens médicaux.

En pratique, la mise en œuvre d’un test de bandelette urinaire s’avère très facile. Votre professionnel de santé devra vous indiquer la marche à suivre. En général, il est recommandé d’utiliser une urine matinale. Elle sera alors recueillie dans le récipient qu’il faudra fermer immédiatement après, pour éviter l’exposition des bandelettes à l’air et à la chaleur. Ensuite, il faudra immerger verticalement la bandelette urinaire dans l’urine pendant quelques secondes (1 à 2 s). Il faut maintenant ressortir la bandelette et la laisser reposer pendant une minute environ à l’horizontale. Les modifications de couleur devront être visibles et donc il ne restera que l’interprétation.

A lire en complément : Tout savoir sur le papillomavirus

Interprétation des résultats d’une bandelette urinaire

A priori, une infection sera soupçonnée si le taux des paramètres est plus élevé que normalement.

Ainsi, au-delà de 10 leucocytes/µL, des infections pourront être subodorées. Il en est de même pour le pH qui au-delà de 5 sera évocateur de calculs rénaux.

Cependant, on soupçonnera plutôt un dysfonctionnement rénal dans le cas d’une concentration des ions de l’urine dépassant les 1 kg/L et dans le cas d’un taux de protéines supérieur à 60 mg/L.

Pour un taux de nitrites excédant 0,3 mg/L, la pathologie associée correspond aux infections à entérobactéries.

Par ce même test, on peut diagnostiquer aussi le diabète en mettant en évidence les paramètres tels que le glucose et les corps cétoniques présents dans l’urine.

En général, le taux de concentration des paramètres est proportionnel au nombre de croix qui sera affiché sur la bandelette. L’interprétation se fera donc par comparaison des résultats obtenus après test et du code couleur se trouvant sur le flacon des bandelettes.

Il faut néanmoins garder à l’esprit que l’interprétation des réactions chimiques peut être biaisée par des « faux positifs » en raison d’une éventuelle consommation de certains médicaments au préalable, d’une intégration d’une quantité importante de vitamine C ou encore d’un apport alimentaire riche en Nitrite.