Comment se protéger contre une phlébite lors de vols longue durée

Ceux qui voyagent en avion fréquemment le savent : il est préférable de porter des bas de contention, tout au moins pour les vols de plus de 4 heures afin de réduire le risque de phlébite. C’est d’ailleurs aussi la recommandation des experts. Mais qu’est-ce qu’une thrombose veineuse (nom scientifique) et doit-on tous s’en protéger ?

Qu’est-ce qu’une phlébite ?

Les scientifiques l’appellent une thrombose veineuse. Cela se produit lorsqu’un caillot de sang se forme et vient obstruer une veine (très souvent profonde). La complication majeure que cela peut occasionner est une embolie pulmonaire, qui fait peu connu, tue plus de personnes sur une année que le cancer du sein, le sida et les différents accidents causés par la circulation tous réunis. De là l’importance de tout savoir sur l’utilisation des bas de contention en avion.

A lire en complément : À la découverte du vibro shaper

En effet, près de 2 Français sur 1000 souffriront de la maladie thromboembolique annuellement. C’est un danger encore plus présent pour les personnes âgées de plus de 75 ans, alors qu’elles sont 20 fois plus à risque qu’avant l’âge de 40 ans. Non seulement la thrombose veineuse profonde est une maladie grave, mais elle est aussi parfois totalement asymptomatique et risque de frapper sans prévenir.

Qui devrait porter des bas de contention lors de vols longue durée ?

Selon les phlébologues, toute personne ayant à voler pour plus de quatre heures entre deux destinations, bénéficieraient du port de chaussettes de contention de classe 2. Ils s’accordent à dire que son utilisation protège du risque de phlébite associé à cette situation.

A voir aussi : Soignez les maux de dos avec un tapis d’acupression

Ceci dit, il existe des personnes plus à risques que d’autres et qui ne devraient pas prendre un vol sans ce type de bas. On compte parmi elles, celles qui ont déjà eu une phlébite par le passé, souffrent d’un cancer, ont subi une chirurgie au cours des derniers mois ainsi que toutes les personnes obèses ou âgées. Les femmes qui prennent des œstrogènes sont elles aussi plus en danger de risque thromboembolique.

Où peut-on se procurer des chaussettes de contention ?

Les bas de contentions sont généralement prescrits par un médecin et donc, à ce titre, remboursés par la Sécurité sociale. On se les procure en pharmacie où un assistant veillera à ce que la paire soit adaptée à notre morphologie. Dans tous les cas, la Haute Autorité de la santé recommande, lorsqu’il est possible, d’opter pour des chaussettes à forme anatomique, possédant un talon marqué et ouvertes au bout du pied. La grande majorité d’entre elles sont lavables.

La prochaine fois que vous devrez prendre un avion pour un vol de longue durée, n’oubliez pas de passer chez votre médecin pour qu’il puisse vous prescrire des chaussettes de contention. Durant votre envolée, assurez-vous de vous lever fréquemment et de vous hydrater régulièrement. De plus, il est suggéré de porter des vêtements amples et de retirer ses souliers.