Contrat prévoyance : une couverture complémentaire à la mutuelle santé

Une famille dans une bulle

Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui ne font pas la différence entre l’assurance prévoyance et la mutuelle santé. D’où l’objet de cet article. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur la prévoyance et la mutuelle santé.

Quelle est la différence entre la prévoyance et la mutuelle santé ?

La prévoyance et la mutuelle santé contribuent au renforcement de votre protection sociale. Elles interviennent en complément des prestations du régime obligatoire. Cependant, les garanties que chacune propose couvrent l’individu contre des risques différents.

A lire en complément : Comment devenir physiothérapeute en 2020 ?

La mutuelle santé permet de rembourser les frais relatifs à des soins médicaux et viennent en complément de la Sécurité sociale sur les dépenses supplémentaires ou non prises en charge en matière de santé. Elle couvre donc toute maladie dont fait objet l’individu.

La prévoyance, elle, couvre les imprévus de la vie (incapacité, invalidité, dépendance, décès, etc.). Elle vient corriger une baisse de vos revenus à la suite d’un accident ou d’une maladie pouvant provoquer une invalidité ou un décès. Le contrat de prévoyance individuel est particulièrement focalisé sur la source de revenus.

A lire également : Quel est l'emploi le mieux rémunéré au monde en 2021 ?

Plutôt que de choisir entre une prévoyance ou une mutuelle, il est préférable d’obtenir une protection parfaitement adaptée à votre situation. Une couverture optimale pour toute votre famille et qui réduira vos dépenses sur l’année, comprendra un contrat de mutuelle santé et à un contrat de prévoyance.

La prévoyance pour maintenir son niveau de vie après un accident

La prévoyance est une couverture complémentaire. Le versement de prestation n’est acté que durant la survenance du risque qui a été au départ inscrit dans le contrat. Cette assurance garantit donc la couverture des risques d’invalidité ou de décès à la suite d’un accident ou d’une maladie. Il faut rappeler que les garanties dépendent de l’origine de l’accident ou de la cause de la maladie. Que ce soit dans un cadre professionnel ou non.

Le but de la prévoyance est de compenser la perte de revenus d’une personne après un accident plus ou moins grave entrainant un décès ou une impossibilité de travailler. La prime de cette garantie est versée aux bénéficiaires sous la forme d’un capital, d’une rente ou d’une indemnité. Le souscripteur assure ainsi l’avenir financier de sa famille.

La prévoyance individuelle et la prévoyance obligatoire

Vous devez savoir que toutes les personnes qui participent aux contributions de la Sécurité sociale ont accès à une prévoyance prévue dans le cadre du régime obligatoire. Cette prévoyance permet de verser des indemnités journalières dans le cas d’un arrêt de travail, pour compenser partiellement le salaire, ou le versement d’une rente ou pension dans le cas d’une incapacité à reprendre une activité professionnelle. Le montant des indemnités ou du versement est essentiellement défini selon les revenus de l’assuré.

Cependant, cette prévoyance prévue par la Sécurité sociale ne suffit pas pour assurer la couverture des conséquences d’un accident de la vie. Souscrire une prévoyance individuelle se révèle être la solution idéale. Dans ce cas, l’assuré peut obtenir une indemnité journalière complémentaire à la suite d’un accident de la vie entrainant une incapacité de travailler ou un arrêt de travail.

Les salariés peuvent profiter d’un contrat de prévoyance collectif qui peut être proposé par leur entreprise. Les salariés du privé comme le personnel du service public ainsi que ceux de la fonction territoriale peuvent également adhérer à un contrat de prévoyance. Les travailleurs non-salariés quant à eux pourront contracter une prévoyance au titre de la loi Madelin.

Formalités médicales pour souscrire à une prévoyance

Il existe deux situations lors de la souscription à un contrat. Vous devez les distinguer pour pouvoir souscrire :

  • Dans le cas d’un contrat de prévoyance d’entreprise qui a été souscrit par votre employeur, il ne vous sera exigé aucune information relative à votre état de santé. Si ce n’est pas le cas, l’assureur interrogera plutôt votre employeur avant la souscription du contrat sur toutes les caractéristiques des personnes à assurer (rémunération, nombre d’arrêts sur une certaine période, âge, statut, etc.).
  • Dans d’autres cas, il vous sera exigé de remplir un questionnaire sur votre état de santé. Des analyses et examens pourraient toutefois être effectués.

C’est en fonction des informations obtenues que l’assureur pourra déterminer le montant de la cotisation et définir des exclusions. Il faut savoir que l’assureur peut également refuser votre demande pour adhérer au contrat. Sachez qu’une déclaration mal remplie peut avoir de grandes conséquences. Il est donc important que vous accordiez une attention toute particulière aux informations à fournir sur le questionnaire de santé.

Ainsi, la prévoyance se révèle être une excellente solution pour les travailleurs et les salariés afin de surmonter les aléas de la vie, que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel. En tant que couverture supplémentaire à l’assurance mutuelle, elle offre la garantie nécessaire pour l’assuré et sa famille à la suite d’un accident afin de maintenir le niveau de vie.