Est-ce que le dentiste est un docteur ?

Il vous arrive souvent de vous interroger sur le vrai statut d’un dentiste. Vous vous demandez, entre autres, si l’on peut le qualifier de docteur tout autant que les autres praticiens de la médecine. L’on vous répond dans les lignes ci-dessous.

Selon le titre

’Docteur’’ est un titre que l’on obtient à la suite d’un doctorat après de longues années d’études. C’est ce qui permet d’appeler certains diplômés des docteurs. En se référant à la hiérarchisation des diplômes, l’on peut alors appeler le dentiste-docteur. Il a suivi le cursus adéquat dans une école spécialisée pour être appelé tel. Cela suppose qu’il s’agit d’un professionnel ayant, après le bac, engrangé de nombreuses connaissances et un certain nombre d’études.

A lire en complément : Comment devenir physiothérapeute en 2020 ?

Le dentiste est donc un titulaire du doctorat, plus précisément du doctorat en chirurgie dentaire. Il en a eu la possibilité après de longues études supérieures. Cela le place donc dans une position de diplômé d’un rang élevé dans son domaine. Il ne peut pas être pris pour un titulaire de master ou de licence. Il est bien au-dessus.

Selon la profession

Le dentiste peut être appelé docteur, parce qu’il en est un. Il en a acquis le titre de bon droit avec ses études. Il est aussi l’un des prioritaires dans sa catégorie à pouvoir faire des consultations dans le secteur de la santé. Toutefois, l’on ne saurait le qualifier de médecin. Il y a quelques spécificités qui empêchent cela.

A découvrir également : Comment choisir son chirurgien esthétique ?

Il en est ainsi parce que ce sont des titres réservés. Le dentiste est différent du médecin et les deux n’ont pas les mêmes facultés. Le médecin opère en tant que professionnel de la santé issu d’un cursus précis avec pour but de régler les problèmes sanitaires de ses patients. Le dentiste se limite à tout ce qui touche à la dentition de ses patients. Les deux sont acteurs du secteur de la santé. Toutefois, ils n’ont pas la même profession.

Ainsi, si l’on se permet d’assimiler docteur à médecin, l’on ne saurait appeler le dentiste-docteur. Il en est un par le titre. Toutefois, il ne peut y prétendre par profession. C’est donc un docteur-dentiste comme un docteur en philosophie ou un docteur en littérature, pas un docteur-médecin de profession.

Selon les régions

Dans la plupart des régions du globe, le dentiste n’est pas si différent du docteur. Il s’agit juste d’un spécialiste de la dentition. Il suit un cursus spécifique certes. Cela ne lui enlève pas cette appartenance à un corps, à une profession de spécialistes. Il peut alors opérer tant que certaines conditions sont réunies.

Au Québec, en revanche, le docteur-dentiste est juste un parmi tant d’autres professionnels de la santé. Il ne saurait en être autrement. Toutefois, ils n’ont pas pour possibilité de le placer parmi les médecins. Ils sont plutôt à part comme la profession des sages-femmes avec un traitement particulier. C’est donc un cadre légal et déontologique particulier. Il faut noter que le dentiste est plus dans le secteur privé alors que le docteur dit médecin est apte à rester dans le public.