Hébergement en famille d’accueil : la bonne idée ?

personnes agees

Lorsque le maintien à domicile des personnes âgées n’est plus une option, l’alternative la plus connue reste la maison de retraite (Ehpad). Mais il existe d’autres possibilités, moins chères et plus confortables. L’accueil familial est l’une de ces possibilités. Voyons de quoi il retourne.

L’accueil familial, c’est quoi exactement ?

L’accueil familial se développe en France depuis la dernière décennie. Le principe est simple : accueillir une personne âgée ou handicapée en l’hébergeant dans un habitat individuel. Plus précisément, dans une famille d’accueil formée et agréée. Celle-ci dispose d’un agrément du Conseil Départemental qui certifie à la fois leur logement et leurs compétences dans le cadre de l’hébergement d’une personne dépendante. Cette dernière habite donc chez la famille de manière temporaire ou bien à titre permanent, comme une personne supplémentaire du foyer.

A découvrir également : Zika : toutes les microcéphalies peuvent être détectées avant la naissance

Le cadre étant posé, si on s’intéressait aux avantages de cette alternative ? Passez par une famille d’accueil pour personnes âgées !

Les avantages d’une famille d’accueil

Le prix

Avant toute chose, opter pour un accueil familial d’un proche est l’idéal pour réduire les coûts qui, en Ehpad, peuvent être élevés. En règle générale, on estime la facture mensuelle jusqu’à 2 à 3 fois moins importante ! Notons que des aides sociales peuvent aussi faire baisser le montant de la facture dans la même mesure que pour un hébergement collectif.

A lire en complément : L’essentiel sur le cancer du col de l’utérus

La qualité de la prise en charge

Qui dit hébergement individuel dit bien évidemment meilleure prise en charge ! La qualité de l’accompagnement en Ehpad n’est pas remise en cause, mais force est de constater que les accueillants peuvent mieux accompagner un seul individu plutôt que des dizaines.

La qualité de la prise en chargevient également de l’environnement de la personne âgée. Dans ce cadre d’accueil familial, le quotidien est moins médicalisé et plus naturel. Les interactions sociales entre l’accueilli(e) et les membres de la famille permettent à la personne hébergée de se sentir intégrée dans un groupe. Les échanges ne sont alors plus limités aux seules autres personnes dépendantes ou à l’équipe médicale.

Notons que le logement de la personne accueillie doit être pourvu d’une chambre indépendante de plus de 9m² avec commodités privées : les prestations sont donc similaires à celles d’un Ehpad en termes d’agencement.

Et vous, allez-vous prochainement vous diriger vers une solution d’accueil familial ?