VIH Sida : causes, symptômes et traitements

Le sida ou « Syndrome d’Immunodéficience Acquise » est une maladie sexuellement transmissible, qui s’attaque au système de défense immunitaire. Elle est causée par le Virus de l’Immunodéficience Humaine ou VIH. Une personne infectée par le VIH est dite séropositive. Toutefois, si aucun traitement n’est pris, le virus continue sa progression et la personne devient malade du SIDA.

Comment se transmet cette maladie ?

Le VIH peut se transmettre de trois façons : par voie sexuelle, par inoculation directe du sang et par voie fœtale, durant la période de grossesse. Néanmoins, le niveau de risque de transmission du virus varie en fonction des contacts. Il est particulièrement élevé, lors des rapports sexuels avec pénétration vaginale ou anale sans préservatif. Le risque de transmission est moyen, dans le cadre de la pratique de la fellation. De même, il est rare qu’il y ait transmission de virus durant un cunnilingus.

A voir aussi : Les questions que les ados se posent

La transmission du VIH par inoculation directe de sang est également fréquente, à la suite d’un partage de seringues entre usagers de drogue par voie intraveineuse par exemple ou d’une transfusion de sang. Il y a par ailleurs un risque important de contamination de la mère séropositive à son bébé pendant la grossesse. Un accompagnement médical adapté permet néanmoins de limiter les risques et protéger son bébé.

Comment reconnaître le SIDA ?

Dès la contamination de la personne séronégative, des milliards de particules virales sont produites dans l’organisme. Chez 80 % des personnes infectées, des symptômes faisant penser à une grippe peuvent apparaître durant les premières semaines. Sensation de fatigue et de malaise, apparition de ganglions gonflés, d’éruption cutanée et d’ulcérations sur la bouche et les muqueuses génitales peuvent être constatés. Ces symptômes disparaissent généralement au bout d’une semaine ou deux.

A lire aussi : Comment se protéger des différentes IST ?

Mais ce n’est pas pour autant que le virus disparaît. Il se développe dans l’organisme pendant plusieurs années et détériore progressivement le système immunitaire, ce, sans qu’il y ait de signe apparent. Dans ce cas, le seul moyen de le détecter est de procéder à un dépistage. Très pratique, l’autotest Sida se fait en quelques minutes à peine, et à la maison. Les résultats sont affichés après quelques minutes seulement.

Quels sont les traitements préconisés ?

Depuis le début de l’épidémie, les progrès réalisés dans la recherche de traitements évoluent de manière spectaculaire. Très efficace, le traitement comme prévention, également appelé « TasP » est le soin adapté pour les personnes séropositives. Efficace, car aujourd’hui, il a d’ailleurs été prouvé scientifiquement qu’une personne infectée, mais sous traitement anti-VIH fiable et avec une charge virale faible depuis 6 mois bénéficie d’une protection fiable contre la transmission du VIH lors de relations sexuelles, même sans préservatif. Elle n’est en effet plus contaminante. La charge virale, c’est la quantité de virus repérés dans les sécrétions sexuelles et le sang. Plus elle est faible, moins il y a de risque de transmission du virus. Pour profiter d’une prise en charge adaptée, il est conseillé de consulter un médecin, immédiatement après un résultat de dépistage positif.