Le yerba maté, une infusion traditionnelle presque médicinale

Taragui

Voilà des siècles que le yerba maté est la boisson traditionnelle en Amérique du Sud. Cette infusion aux amères saveurs, et bienfaisante à plus d’un niveau, est aujourd’hui un symbole de partage, d’amitié et de convivialité.

Une boisson bienfaisante

Le yerba maté est une infusion obtenue à partir des feuilles de l’arbre qui a donné son nom à la boisson. Consommé au moins une fois par jour par sept Argentins sur dix, le maté est apprécié depuis siècles pour ces différentes vertus. En effet, les propriétés de la yerba maté sont nombreuses et les indiens Guarani l’utilisaient pour ses vertus énergisantes autant que pour son effet coupe-faim, qui leur permettaient de voyager plusieurs heures sans manger.

Lire également : Le skateboard pour tous les âges

Le maté est énergisant grâce à la caféine, qu’il contient en plus faible quantité que le café, mais que l’on trouve en plus grande proportion que dans le thé. Les vitamines A, B, C et les minéraux, comme le fer et le magnésium lui confèrent des propriétés antioxydantes qui aident à ralentir le vieillissement et à prévenir certaines maladies. Également connu pour ses propriétés lipolytiques, qui aident à réduire la cellulite, il est l’allié des régimes minceur. Il est aussi le partenaire privilégié des étudiants, notamment pendant les périodes de révisions, puisque boire du maté aide à diminuer la fatigue mentale et à booster les capacités cognitives.

Véritable atout pour la santé, cette boisson, rendue populaire par des célébrités comme Barack Obama, Antoine Griezmann ou encore Lionel Messi, dépasse aujourd’hui les frontières de l’Amérique Latine, et on peut voir des calebasses fleurir partout dans le monde.

A lire en complément : Cancer du col de l’utérus : les chiffres clés

Une tradition ancestrale

La consommation du maté sous forme d’infusions date donc des Indiens Guarani, qui l’ont découvert et on vite compris ses incroyables propriétés. Plus qu’une boisson, le maté est devenu une tradition autour de laquelle les Argentins célèbrent l’amitié et la fraternité. Et s’il accompagne volontier le quotidien de chacun, il se boit également en société et devient alors un rituel, une véritable cérémonie que chacun s’applique à respecter et à perpétuer. Le maté est une tradition si ancrée qu’il a sa propre journée nationale, le 30 novembre. Les bouilloires électriques argentines sont même ornées d’un symbole en forme de maté pour indiquer la température idéale.

Le maté idéal

Le maté se boit traditionnellement dans une calebasse, qu’on remplit aux trois quart d’herbe. On laisse infuser avec de l’eau chaude entre 75 et 82° et on déguste à l’aide d’une paille en métal appelée “bombilla”. Il peut se déguster nature, mais certains préfèrent adoucir son amertume avec un peu de sucre ou de miel. L’été, il se décline en “tereré”. On remplace alors l’eau chaude par du jus de fruit très frais.