Choisir son appareil auditif : les critères de choix !

appareil auditif

Les aides auditives existent aujourd’hui en plusieurs modèles bien perfectionnés même si elles sont trop peu utilisées. Rien qu’en France, plus de 4 millions de personnes ont un problème de surdité et seulement 600 000 portent un appareil auditif. Cependant, l’appareil auditif est très utile pour corriger sa perte auditive. Mais, il faut bien choisir son appareil pour mieux en jouir. Voici les critères pour un choix idéal de prothèse auditive.

Le niveau et votre type de perte auditive

Le degré et le type de votre surdité détermineront concrètement le type d’appareil auditif à choisir. Il faut noter que les appareils auditifs les plus discrets vont seulement corriger les pertes d’audition légères. Quant aux contours classiques, ils ont la capacité de corriger des pertes d’auditions de plus de 90 décibels (DB). Le degré de perte auditive s’exprime en décibels et son amplification impactera le choix de votre appareil. Suivant la complexité de la forme de l’audiogramme, votre ferez votre choix. Ce dernier s’appuiera sur le nombre de canaux pour optimiser la correction se rapportant à la courbe de votre surdité. Vous pouvez découvrir le site pour avoir les meilleurs appareils.

A découvrir également : [Nutrition] Tous les avantages du blender chauffant

Le mode de vie

Votre mode de vie dirigera votre audioprothésiste à définir le niveau de performance de votre appareil auditif qui fera l’objet de votre choix. Ce faisant, votre appareil pourra correspondre aux diverses situations dans lesquelles vous vous mettez quotidiennement. À cet effet, l’audioprothésiste voudra connaître les activités que vous pratiquez quotidiennement. Si vous êtes fréquemment en réunion ou dans les lieux bruyants, vous devez découvrir les nouveaux modèles et optez pour les haut de gamme. Ces prothèses auditives vous aideront à peaufiner la compréhension et vous mettront dans de confortables situations.

Les caractéristiques à prendre en compte

Les fonctionnalités des aides auditives sont importantes dans le choix de ces dernières. En premier lieu, vous devez considérer le degré de perte auditive que l’appareil est capable de corriger. Ensuite, vous prendrez en compte l’autonomie. Il s’agit essentiellement ici de la taille de vos piles auditives. Aussi, on tiendra compte de la communication binaurale. C’est cette dernière qui arrange l’immersion et la fidélité du passage sonore.

A voir aussi : Bandelette urinaire : comment interpréter les résultats ?

De même, vous devez vous renseigner sur la promptitude de la prothèse à se conformer instantanément à son environnement. En outre, il y a l’ergonomie de l’appareil, c’est-à-dire les fonctionnalités dont il dispose pour que vous vous habituiez facilement à lui. Le mode de recharge qui vous conviendra sera aussi déterminant. On considéra également les connectivités sans-fil dont la prothèse est pourvue, son réglage à distance et sa contemporanéité.

Les différents types de prothèses auditives

Les prothèses contours d’oreilles sont plus robustes et aisés dans la manipulation convenant ainsi bien aux enfants. Leur partie électronique est installée derrière le lobe de l’oreille et ces appareils sont conseillés pour les pertes moyennes à profonds. Toutefois, elles ne sont pas pratiques pour utiliser un téléphone. Les prothèses microcontours d’oreilles sont plus discrètes puisqu’ayant l’écouteur incrusté dans le conduit auditif. Cependant, elles ne sont pas utiles à l’utilisation d’un téléphone et ne sont pas recommandées pour des pertes sévères à profonds. Les prothèses intra-auriculaires sont du sur mesure et disposent d’un microphone à l’intérieur de leurs conduits. Elles sont donc invisibles, mais il faudra leur changer de piles tous les 5 jours.