Contracter une mutuelle santé pour compléter la sécurité sociale : est-ce une bonne idée ?

Famille miniature dans les mains

La mutuelle ou complémentaire santé est une forme d’assurance qui prend en charge le remboursement de tout ou partie des dépenses liées à la santé. Elle concerne uniquement les dépenses qui ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie obligatoire ni par la sécurité sociale. Pour compléter justement leur couverture sociale, les Français optent de plus en plus pour la souscription à une mutuelle santé complémentaire. Est-ce une bonne idée de le faire ? On vous dit tout dans cet article !

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé et à quoi sert-elle ?

Il existe deux formules possibles pour rembourser les frais de santé. L’assurance maladie obligatoire ne couvrant pas la totalité des frais, il est parfois nécessaire de souscrire à une mutuelle santé complémentaire. Elle vient combler les défaillances du système, en prenant en charge le remboursement de tout ou partie des frais de santé. Une mutuelle santé vise un double objectif à savoir :

Lire également : 5 types de piluliers connectés pour mieux prendre soin de vous

Le remboursement du complément des soins pris en charge par l’assurance maladie

La première mission de la mutuelle santé est de rembourser le complément que la sécurité sociale ne prend pas en charge pour les soins dits « conventionnés ». Selon la nature des soins de santé accordés, la prise en charge est différente. En gros, on distingue 4 catégories :

  • La prise en charge de 80% des soins : il s’agit ici des honoraires médicaux, notamment dans le cadre d’une hospitalisation. Dans ce cas, les 20% restants doivent être pris en charge par l’assuré, frais qui peuvent être couverts par l’assurance complémentaire santé, dans le cas où il en dispose ;
  • 70% des soins pris en charge : ici, il est question des consultations médicales, faites par un spécialiste ou un généraliste. L’assuré devra supporter les 30% des frais, qui seront remboursés par la mutuelle santé ;
  • La prise en charge de certains soins (kinésithérapie, soins infirmiers), analyses et examens de laboratoire par l’assurance maladie est faite à hauteur de 60%. Dans ce cas, la mutuelle complémentaire santé remboursera les 40% restants ;
  • L’achat des médicaments est pris en charge à hauteur de 15-30% selon la nature des médicaments. Il existe également d’autres hauteurs de remboursement, appliquées à certains cas spécifiques. Certains assurés (femmes enceintes et personnes souffrant d’une affection longue durée) sont pris en charge à 100%.

Le remboursement des soins non pris en charge par l’assurance maladie

La seconde mission de la mutuelle complémentaire santé est de rembourser les soins non subventionnés par la sécurité sociale. Cela concerne aussi les soins hors nomenclature. Il s’agit entre autres des frais de séjour dans un établissement hospitalier, les consultations en rapport avec la médecine douce, ainsi que certains actes dentaires. Qu’importe le cas de figure, la mutuelle santé contribue à l’amélioration du niveau d’indemnisation de l’assurance de l’assurance maladie, qui n’est généralement pas suffisante.

A lire aussi : Comment utiliser un défibrillateur correctement ?

Souscrire à une mutuelle santé : quels sont les avantages ?

Contracter une mutuelle santé offre des avantages non négligeables. Comme l’indique son nom, elle se charge de rembourser les frais de santé qui n’ont pas été couverts par la sécurité sociale. Même s’il est vrai que certains frais ne sont pris en charge ni par les contrats obligatoires ni par l’assurance mutuelle complémentaire, la raison d’être de cette dernière est de réduire au mieux les charges qui reposent sur le patient. En fonction du contrat et des compagnies, les garanties vont de 100% à 300%. Ces chiffres font référence aux niveaux de remboursement accordés à l’assuré. En d’autres termes, plus le taux est élevé et plus le patient pourra réaliser des économies sur les frais de santé.

Comme autre avantage de la mutuelle santé, on note la faculté de personnalisation du contrat. En clair, il s’adapte désormais au profil du client.

A quoi faut-il faire attention avant de contracter une mutuelle santé ?

Avant de contracter une mutuelle complémentaire santé, il convient de prendre en compte certains critères. Premièrement, l’assurance doit être adaptée au budget du souscripteur. Par ailleurs, il faut :

Vérifier sa couverture sociale

Bon nombre d’employeurs proposent à leurs salariés des mutuelles complémentaires santé, et ils prennent une partie à leur charge. Vérifier sa couverture sociale actuelle  et étudier les garanties en détail permet de cerner les limites et les avantages de votre mutuelle. En d’autres termes, si la mutuelle de l’entreprise n’est pas avantageuse mais obligatoire, il serait judicieux de contracter une mutuelle santé complémentaire pour justement  compléter sa sécurité sociale. Au cas contraire, vous pouvez choisir la mutuelle qui vous convient le mieux.

Comparer les offres des différents assureurs santé avant de se positionner

En France, on dénombre près de 115 compagnies d’assurances et 50 instituts de prévoyance qui proposent 1070 mutuelles. L’offre est si riche qu’il peut être difficile de s’y retrouver. A niveau de garanties approximativement identiques, les tarifs peuvent varier d’un établissement à un autre, d’où l’intérêt de faire une comparaison des offres avant de faire un choix. Notez qu’aucune assurance n’est meilleure qu’une autre. Tout est en fonction de vos besoins.

Opter pour un contrat clair qui indique le taux de remboursement

Les contrats d’assurance portent généralement des mentions trompeuses auxquelles il ne faut pas accorder une grande importance. Ne vous fiez pas aux mentions « 100% du ticket modérateur » ou encore « 100% du tarif de convention », qui ne sont généralement rien d’autres que de fausses promesses marketing. Intéressez-vous plutôt aux montants des remboursements aux frais réels. Cela vous permet d’éviter les mauvaises surprises.

Ce que vous devez retenir de cet article est que l’assurance maladie obligatoire ne rembourse pas la totalité des frais médicaux des patients. Certains frais comme l’achat de médicaments, les frais d’hospitalisation ne sont pas couverts par les contrats obligatoires. La mutuelle complémentaire aide le patient à rembourser les frais de santé qui n’ont pas été couverts par l’assurance obligatoire. Ici, la couverture peut être totale ou partielle. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise mutuelle santé complémentaire. Tout est fonction de vos besoins.  Cependant, il faut tenir compte de certains critères essentiels.