Comment choisir sa pilule contraceptive ?

Parce que vous préférez prévenir autant que possible une grossesse non désirée ou parce que vous estimez que deux enfants par exemple suffisent à combler votre tribu, vous avez choisi de prendre la pilule contraceptive. Un choix qu’un grand nombre de femmes effectue au quotidien.

Toutefois, cette décision n’est pas toujours facile à prendre : à chacune sa pilule. En effet, chaque femme a ses besoins et chaque corps souvent réagit différemment.  Pilule 1ère, 2ème, 3ème, 4ème génération, pilules combinées, pilules progestatives… Où donner de la tête ?

A lire en complément : Contraceptifs et SIDA, des risques ?

Pilule combinée et pilule progestative : principaux choix en matière de pilule contraceptive

A première vue, le choix ne semble pas si compliqué quand l’heure vient d’acheter votre pilule contraceptive. En effet, deux principaux types de pilule sont généralement proposés sur le marché : la pilule combinée et la pilule progestative. Des appellations qui sans doutent ne disent pas forcément grand-chose pour une « débutante ». De plus, la première catégorie est aussi connue sous PC ou œstroprogestative ; et la seconde, sous PP ou microprogestative ! Des noms bien beaux, diriez-vous, mais de quoi s’agit-il exactement pour que vous puissiez concrètement choisir votre pilule contraceptive ?

Les pilules PP ont la particularité de n’avoir d’effet que durant 27 heures. D’où la nécessité de la prendre tous les jours. Toutefois, le choix n’est pas encore évident : il vous reste à trier entre d’une part, les pilules PP qui n’ont pas d’effet sur l’ovulation. D’où l’absence d’effet sur vos menstruations, celles-ci s’avérant régulières (une fois tous les mois). D’autre part, vous avez les pilules PP qui agissent sur l’ovulation en empêchant cette dernière. D’où l’effet également sur vos menstruations qui peuvent disparaître. Attention, pour rappel, n’oubliez pas que la pilule ne protège pas des IST.

Lire également : Le Bio au service de la santé

Bon à savoir pour votre santé

Sinon, les PP ne sont composées que d’un seul progestatif, hormone similaire à celle produite naturellement par les ovaires. De leur côté, les pilules combinées ou PC oestroprogestatives, composées de plusieurs progestatifs sont aussi désignées sous l’appellation de pilules de génération. Toutes annulent l’ovulation, ainsi que les menstruations, en cas de prise continue, ces dernières pouvant réapparaître suite à une interruption de 7 jours entre deux plaquettes.

Des informations complémentaires pour trouver et acheter au meilleur prix sa pilule Qlaira ou autre sont accessibles facilement sur internet.

 Pilule 1ère, 2ème, 3ème et 4ème génération : la différence ?

La liste des critères de choix de votre pilule n’est pas terminée. Car vous devez encore tenir compte du fait que les pilules oestroprogestatives ou PP rassemblent par ailleurs les pilules de 1ère, 2ème, 3ème ou 4ème génération. A vous de trier notamment en fonction de votre état de santé : les premières sont très fortement dosées en œstrogènes, causant des effets secondaires tels les migraines.

Les secondes renferment  des progestatifs et sont plus supportables que les premières. Les troisièmes détiennent encore moins d’effets secondaires que les pilules 1ère et 2ème génération, contenant 3 nouveaux dérivés synthétiques de la progestérone. Et les quatrièmes sont surtout composées de drospirénone, avec des effets secondaires réduits.