Les clés pour ne pas être contaminé par une IST

Aussi diverses que fréquentes, les infections sexuellement transmissibles peuvent ne pas manifester de symptômes. Pourtant, leurs conséquences ne sont jamais anodines, et peuvent entrainer de graves effets sur la santé.

Qui peut être infecté ?

Toute personne ayant un comportement à risque est susceptible de contracter ce type d’infection. Il ne s’agit pas uniquement d’avoir eu des rapports non protégés. Les conditions d’inoculation des IST sont nombreuses et peuvent concerner toute personne.

A lire aussi : La chlamydia, c’est quoi ?

Si les personnes sexuellement actives sont les plus susceptibles d’être contaminées, c’est à cause des éléments à risque qui doivent être pris en compte avant chaque rapport sexuel. Il est possible d’avoir des rapports avec une personne infectée, uniquement si la protection utilisée est garantie. Cependant, cela n’est pas conseillé, car les accidents peuvent vite survenir.

Certains types de MST sont très répandus, et s’ils ne présentent aucun signe sur la santé des infectés, il est généralement possible de les diagnostiquer grâce à des méthodes de dépistage simples. De plus, les MST ont des conséquences graves sur le long terme. La chlamydiae par exemple peut entrainer la stérilité chez les hommes comme les femmes. Toutefois, ces dernières sont plus vulnérables, car la maladie peut entrainer de nombreuses complications lors d’une grossesse.

A lire en complément : Une recrudescence des MST

Le mode de transmission

En général, les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés. Il peut également arriver que l’on soit contaminé à cause d’une interaction directe avec le sang d’une personne dite à risques. Certaines d’entres elles peuvent se transmettra lors de simples caresses sexuelles. Pour cette raison, il est important de se protéger même s’il n’y a pas rapport.

Il peut également arriver que les MST se transmettent de la mère à l’enfant, ce qui pourrait porter gravement préjudice à la santé d’un nouveau-né. En Afrique, par exemple, de nombreux enfants souffrent du sida qu’ils ont hérité de leurs mères.

Les signes d’alerte

Jusqu’à un certain stade, les maladies sexuellement transmissibles ne présentent pas de signes qui puissent laisser deviner leur présence.

Néanmoins, les femmes doivent consulter immédiatement dans le cas où des pertes blanches inhabituelles, des douleurs pelviennes ou des saignements hors règles se manifestent. Pour les hommes il s’agit le plus souvent d’écoulements sur le gland ou de sensations de brûlure en urinant.