Prévenir le cancer du col de l’utérus

En France, le cancer du col de l’utérus est la cause de pas moins de 1 000 décès par an. Les spécialistes considèrent que de 90 % de ces décès pourraient être évités grâce à un dépistage régulier, la prévention est essentielle.

Le vaccin et le frottis de dépistage contre le cancer

Le cancer du col de l’utérus peut être évité avec l’aide d’un dépistage régulier et de la vaccination HPV. C’est pourquoi l’Institut National du Cancer a lancé une nouvelle campagne de dépistage avec l’aide du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens. Avec cette campagne, plus de 20.000 officines ont été mobilisées dans la métropole et outre-mer.

A découvrir également : Contraceptifs et SIDA, des risques ?

Deux solutions complémentaires existent pour se prévenir le cancer du col de l’utérus, à savoir la vaccination et le dépistage par frottis. La vaccination HPV n’est proposée qu’aux jeunes filles n’ayant pas été exposées à l’infection par les papillomavirus, ce vaccin doit normalement être attribué entre 11 et 14 ans, ou en rattrapage de 15 à 23 ans.

À part la vaccination, toutes les femmes entre 25 et 65 ans doivent bénéficier régulièrement de frottis de dépistage. Le frottis doit être fait régulièrement pour être efficace, il s’agit d’un geste simple et indolore. Selon les autorités sanitaires, la fréquence de cet examen s’élève à une fois tous les trois ans après deux examens normaux réalisés à un an d’intervalle.

A voir aussi : La Gonorrhée, ce qu’il faut savoir

Le pharmacien vous aide dans la prévention

L’Institut National du Cancer a lancé une nouvelle campagne en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens ayant comme mot d’ordre : “Vaccinée ou non à partir de 25 ans pensez à faire un frottis de dépistage”.

Cette campagne de L’Institut National du Cancer s’appuie sur une forte mobilisation des équipes de pharmaciens, le tout en partenariat avec le Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française.

Dans les pharmacies qui participent au programme, chaque femme sera conseillée sur le dépistage du cancer du col de l’utérus tout en recevant un vaccin HPV, un contraceptif ou un traitement gynécologique. Les pharmaciens sont aussi chargés de la motiver à la pratique régulière du frottis de dépistage.