Quel est le rôle d’un préparateur en pharmacie ?

Méta-description : Préparateur en pharmacie est un métier accessible après un Bac à dominante scientifique. Présentation.

Le secteur pharmaceutique vous intéresse et tout particulièrement le métier de préparateur en pharmacie ? Si vous êtes toujours en réflexion concernant l’organisation de vos vœux sur Parcoursup, cet article devrait vous intéresser. Nous vous proposons de découvrir les principales missions liées à ce travail, ainsi que les compétences requises.

Lire également : Tests antigéniques et vaccins : les pharmacies se préparent à affronter l'afflux de clients

Préparateur en pharmacie, en quoi ça consiste ?

Travaillant sous la responsabilité d’un pharmacien, le préparateur en pharmacie est chargé des prescriptions médicales. Il se voit dans l’obligation de respecter les doses prescrites, ainsi que les normes d’hygiène. Ce professionnel gère également les stocks de médicaments d’une officine et peut travailler en hôpital. Il se distingue de l’employé de pharmacie, dans le sens où il est habilité à préparer la clientèle.

Les préparateurs en pharmacie travaillant en officine sont au contact direct des clients. Il a pour rôle la préparation des médicaments, mais aussi commerciale et d’information, les pharmacies proposant aussi la vente de crèmes et de soins. Pour les professionnels œuvrant en milieu hospitalier, ils ont pour rôle de délivrer les médicaments aux services médicaux. Ils doivent aussi vérifier les interactions médicamenteuses, ainsi que les posologies. Dans ce contexte, un préparateur aura parfois la possibilité de préparer des dispositifs médicaux stériles, ainsi que des médicaments radio-pharmaceutiques et anti-cancéreux.

Lire également : Comment bien choisir son piercing afin d'éviter les maladies ?

Les qualités d’un préparateur en pharmacie

Comme pour tout métier, le préparateur en pharmacie devra faire preuve de certaines qualités, notamment humaines et relationnelles. Posséder un sens de l’écoute et de bonnes capacités de communication peut aussi s’avérer nécessaire, l’objectif restant d’instaurer une relation de confiance avec les patients. Par ailleurs, un préparateur en pharmacie doit être capable de faire preuve d’organisation, de vigilance, mais aussi de rigueur dans son travail. Une bonne connaissance des médicaments et de leurs composants est nécessaire. Il faut garder à l’esprit qu’une erreur peut vite avoir de lourdes conséquences. Enfin, un préparateur en pharmacie devra faire preuve d’endurance, puisqu’il passera une grande partie de ses journées debout.

Quelle formation pour devenir préparateur en pharmacie ?

Deux diplômes existent et permettent d’accéder au métier de préparateur en pharmacie. Le choix dépendra de la volonté de la personne à travailler en milieu hospitalier ou en officine. Dans le premier cas, il s’agit d’un diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière. Il s’agit d’un Bac 2 et se prépare en 42 semaines, en prolongement du Bac Pro de préparateur en pharmacie. Il est possible de suivre la formation en alternance, en continu ou de l’obtenir via la validation des acquis de l’expérience et après sélection.

Pour celles et ceux qui ne voudraient pas faire de trop longues études, un Bac Pro peut suffire pour travailler en pharmacie. Il est accessible suite à un Bac à dominante scientifique et a une durée de deux ans.

Quid du salaire

Côté salaire, un préparateur en pharmacie débutera aux alentour des 1 600 euros bruts mensuels, en fonction du secteur d’activité. Après plusieurs années d’expériences, il se rapprochera des 2 100 euros bruts par mois. Du côté des officines, les préparateurs de classe supérieure auront un salaire oscillant entre 2 000 euros et 2 500 euros bruts mensuels. À cette rémunération peut s’ajouter des primes.

Quelles sont les évolutions possibles ?

En prenant de l’expérience, un préparateur en pharmacie peut être amené à encadrer une équipe ou à se spécialiser dans le conseil et la vente de produits de soin et d’hygiène. Il s’agira alors de suivre une formation CQP Dermo-Cosmétique Pharmaceutique. Et pour celles et ceux qui souhaiteraient intégrer la fonction publique hospitalière, il est possible de passer le concours de cadre de santé après quatre années d’expérience. Enfin, sachez aussi qu’après cinq ans d’exercice et une formation complémentaire de deux ans, vous pourrez prétendre à devenir formateur à ce métier.

 

à voir