Faut-il manger de la viande pour être en bonne santé ?

La viande occupe une place centrale dans notre alimentation. On la retrouve dans de nombreuses recettes. De plus, elle est d’habitude privilégiée durant les moments de plaisir et de fête. Mais les avis concernant cet aliment divergent. Si certains l’accusent de favoriser le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Pour d’autres, c’est avant tout une source incontournable de protéines et favoriserait la croissance et le développement des muscles. Le présent article a pour but de faire le point sur les vertus et les vices de la viande.

Les bienfaits de la viande

La viande a de nombreuses vertus essentielles au bon fonctionnement du corps humain. Tout d’abord, elle fournit à l’organisme les protéines indispensables pour entretenir la masse musculaire. Elle apporte également du fer au corps. Elle est constituée de 22 acides aminés, dont 8 dits essentiels. La viande intervient également pour la peau. On dit qu’elle renferme des apports recommandés en vitamine B12. Ces vitamines constituent une véritable source d’énergie et permettent de lutter contre le vieillissement.

A découvrir également : Pilules de 1ère à 4ème génération, quelles sont les différences ?

La viande rouge maigre est aussi un antidote au cholestérol. Une étude menée par les chercheurs en nutrition de la Pennsylvania State University a permis de découvrir que la consommation de viande rouge contribuerait à faire baisser les niveaux de cholestérol.

La viande blanche quant à elle est moins grasse que les autres viandes et donc peu calorique. Elle est surtout recommandée dans le but de pallier les risques de maladies cardiovasculaires. Elle n’est pas non plus moins constituée de protéines que la viande rouge.

A lire en complément : La terrible méconnaissance du Syndrome de Diogène

La viande, ennemi des artères et du métabolisme ?

La viande comporte un grand nombre de bienfaits non négligeables pour l’organisme. D’ailleurs, le fait de ne pas manger suffisamment de viande serait à l’origine des carences. Pourtant, il existe des individus qui soutiennent que la viande serait en réalité un ennemi des artères et du métabolisme. Il faut savoir que la situation n’était pas très claire pour beaucoup.

Une étude parue dans l’European Journal of Clinical a permis de découvrir qu’en réalité, ce n’était pas la viande qui était à l’origine des maux auxquels on l’assimilait (problèmes d’artères, du métabolisme, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.). C’était plutôt les éléments avec lesquels elle était associée qui ont contribué à créer un effet néfaste sur la santé. Les personnes qui consomment plus de viande rouge et de charcuterie doivent donc veiller à bien équilibrer leur alimentation, au risque de se retrouver avec ce genre de problèmes.