L’intérêt de l’augmentation mammaire 

La chirurgie esthétique est en train de se démocratiser : rhinoplastie, liposuccion, greffes de cheveux, cryolipolyse, etc. L’opération qui est la plus pratiquée de nos jours est l’augmentation mammaire. Le tabou sur la question, ainsi que les préjugés sur cette opération ont été levés et les femmes modernes se décident à se lancer. La chirurgie des seins est aussi appelée la mammoplastie. Cet article va vous éclairer.

En quoi consiste l’augmentation mammaire ?

Les raisons qui justifient le recours à la mammoplastie

Avant toute chose, il faut garder en tête qu’une femme doit se sentir complètement à l’aise dans son corps. Et après une grossesse, on constate souvent une perte en volume et en fermeté de la poitrine.  Ce phénomène, dénommé « ptôse mammaire » est habituellement considéré comme inesthétique, ce qui encourage une femme à se faire opérer à la poitrine.  Parfois, elle peut tout simplement ressentir l’envie d’avoir une poitrine plus généreuse.

A lire en complément : A quoi sert un diffuseur d'huiles essentielles ?

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

Il existe trois types d’interventions :

  • L’essentiel d’une mammoplastie consiste à faire augmenter la taille, ainsi que le volume des seins. Cela est possible grâce à la pose d’un implant en silicone dans chacun des deux seins, juste devant ou derrière le muscle du torse. La mammoplastie est à la fois une chirurgie réparatrice et esthétique.
  • On parle de mastopexie lorsque l’opération chirurgicale a pour but de résoudre un affaissement de la poitrine (ptôse mammaire).
  • Enfin, le lipomodelage des seins, connu également sous l’appellation « lipofilling », est un transfert de tissus adipeux d’une partie du corps vers les seins. Il sert à redéfinir « naturellement » le galbe d’une poitrine.

Où trouver un bon chirurgien plasticien en chirurgie augmentation mammaire ?

C’est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère.  Il est important de bien se renseigner, voire de parler directement avec le médecin et le chirurgien plastique. Ils sauront vous fournir tous les renseignements utiles sur l’opération. Vous devrez donner toutes les informations sur votre état physique à votre praticien pour qu’il puisse savoir si votre santé vous permettra ou non de subir l’opération. L’augmentation mammaire est une des spécialités de ce professionnel, un chirurgien expérimenté qui pratique à Lyon.

A lire en complément : La législation du CBD : peut-on profiter légalement des bienfaits de cette molécule ?

La phase des examens préopératoires

Elle consiste en une consultation détaillée sur l’état de santé de la patiente :

  • L’état physique de sa peau et de ses seins
  • La réalisation d’un électrocardiogramme, d’une mammographie, ainsi que d’une d’échographie
  • Un diagnostic de laboratoire.

Les différents types d’implants

Les implants mammaires les plus couramment utilisés sont les implants avec une enveloppe en silicone, comportant un liquide de remplissage. Comme chaque femme a sa propre morphologie, il existe plusieurs choix de volumes et de tailles de bonnet. Mais le médecin doit approuver le choix de la patiente en fonction du type d’opération qu’il prévoit de réaliser. Voici les avantages et les inconvénients de chaque type d’implants :

  • Ceux qui sont remplis de sérum physiologique sont inoffensifs pour l’organisme en cas de rupture, ce qui n’est pas forcément le cas des implants remplis de gel de silicone.
  • Il existe des prothèses de formes différentes, mais les prothèses anatomiques ont la forme naturelle du sein.

Comment se passe l’opération ?

La patiente est mise sous anesthésie générale pour une durée d’environ 1 à 2 h. Le chirurgien commence par une incision, soit sur la partie inférieure de l’aréole, soit dans la région axillaire, soit dans le sillon sous-mammaire. Parfois, la patiente peut sortir le jour-même de l’opération. Mais dans la plupart des cas, elle doit passer au moins une nuit de convalescence à l’hôpital.

Les suites post-opératoires

Grâce aux antalgiques et à une anesthésie locale, la gestion de la douleur post-chirurgicale est facilitée pour la patiente. Elle peut présenter l’un de ces effets : la formation d’un œdème ou d’ecchymoses, une sensation d’inconfort, ainsi qu’un changement de sensibilité au niveau du mamelon, ce qui est plus ou moins habituel. Par contre, les symptômes suivants, plus rares, nécessitent une consultation chez le médecin :

  • Une inflammation,
  • Une hémorragie,
  • Une nécrose
  • Une réaction allergique.

à voir