Le virus Zika peut se transmettre par voie sexuelle

Depuis la fin de l’année 2015, le virus Zika a atteint des proportions inégalées en Amérique latine et aux Antilles. La transmission par voie sexuelle a bel et bien été confirmée par les laboratoires de recherche. En effet, le cas d’une femme infectée après avoir eu des relations sexuelles avec un homme a été établi. La femme en question n’a pas effectué de voyage dans une zone épidémique et portait un virus identique à celui de son compagnon.

Le virus Zika a été séquencé chez deux personnes différentes

Pour établir le lien entre le virus Zika et les rapports sexuels, il a fallu le séquencer chez deux personnes. Pour l’expérience, c’est la salive de la femme et le sperme de l’homme qui ont été utilisé pour une analyse génétique. L’examen qui a été réalisé a alors établi une relation à hauteur de 100% entre les deux séquences génétiques. Les séquences nucléotidiques codent toutes les deux pour une forme identique du virus. Ce travail a été réalisé par les chercheurs du laboratoire d’analyse médicale Martinique. C’est ainsi une étude qui vient littéralement bouleverser ce qui était établi depuis quelque temps : une transmission par la piqûre de moustique.

A découvrir également : Le yoga : les bienfaits d'un art ancestral

Comment le virus Zika passe-t-il dans le sperme ?

En ce moment, la contamination du virus Zika par voie sexuelle est définitivement prouvée. Cependant, la grande interrogation est de savoir combien de temps le virus reste dans le sperme. Les récents rapports de recherche indiquent qu’il peut survivre jusqu’à 18 jours après l’apparition des premiers symptômes. Ce n’est pas toutefois une estimation précise, mais qui permettrait de faire d’effectuer des recommandations efficaces à partir de là. Il faut surtout noter que les cas de contamination par voie sexuelle restent assez rares et souvent bénins. Cependant, le principal risque concerne les fœtus avec des conséquences que l’on connait tous : la microcéphalie.

Outre la transmission par voie sexuelle : que dire des moustiques ?

Outre la transmission sexuelle, il faut dire que le mode de transmission d’origine reste très fort et le virus continue de se propager dans le monde. Selon les récentes études, le phénomène El Nino a eu un effet considérable sur la transmission du virus Zika, car le moustique Aedes aegypti se reproduit principalement sur les eaux stagnantes. Si l’on sait que le phénomène d’El Nino se caractérise par des pluies torrentielles et une élévation de la température, ce type de moustique risque de se proliférer encore plus.

A découvrir également : Tour savoir sur l’hépatite B