Détention et consommation de cannabis : amende forfaitaire de 200 euros depuis le 1 septembre

En date du 1 septembre, une nouvelle règle a vu le jour dans le but de diminuer l’affluence dans les tribunaux ainsi que dans les points de vente illicite. En effet, la consommation et la détention de cannabis en France sont devenues passibles d’une amende forfaitaire de 200 euros. Celle-ci a été, dans un premier temps, expérimentée dans plusieurs villes pour être désormais appliquée sur tout le territoire.

Un nouvel outil de dissuasion

Cette amende forfaitaire a pour but de dissuader les citoyens de consommer de la drogue. Depuis le 16 juillet, la République de Marseille recense 49 amendes forfaitaires distribuées. En effet, les gendarmes et les policiers ont utilisé cet outil pour contrôler devant les points de vente et sur les plages sur lesquelles les consommateurs consomment sans particulièrement se cacher.

A lire également : La chirurgie esthétique a toujours le vent en poupe

Montant réel de l’amende forfaitaire

Le montant de l’amende sera en réalité adapté en fonction d’un délai de paiement, comme nous pouvons le voir sur Cannabis France, le magazine dédié à cette thématique.

 

A découvrir également : Blennorragies et chaude-pisse

En effet, les consommateurs devront s’acquitter de la somme de 150 euros si ceux-ci règlent dans un délai inférieur à quinze jours. En revanche, si les consommateurs attendent une période de 45 jours pour régler, la sanction sera majorée à 450 euros. Si l’usager refuse de s’acquitter de l’amende, ce dernier pourra être amené en procès devant un tribunal correctionnel et risquer un an de prison et 3 750 euros d’amende.

La France est-elle en contradiction avec les pays voisins ?

Nous pouvons constater que la France n’est pas vraiment dans la même philosophie que ses pays limitrophes… De plus en plus de pays européens envisagent de nouveaux projets de loi qui auraient pour but de légaliser la consommation de cannabis. Certains d’entre eux ont déjà mis en place ce type de projet de loi. Effectivement, l’Espagne, la Belgique ou encore l’Allemagne ont légalisé ou dépénalisé la consommation de cannabis.

Cette loi sera-t-elle efficace ?

Malgré des mesures de plus en plus radicales en France pour restreindre la consommation et la détention de substance illicites, la France est le premier pays européen en termes de consommation de cannabis. Il devient donc difficile d’imaginer que ce type de politique répressive puisse avoir un effet considérable sur la consommation de drogues. Le Docteur William Lowenstein, président de l’association SOS Addictions et spécialiste des drogues, préconise le renforcement de la prévention et des soins pour lutter contre cette consommation.