Est-ce que je réponds aux conditions pour la CMU ?

La CMU (Couverture Maladie Universelle) était une aide médicale offerte par l’état. Elle permettait aux personnes en difficulté de pouvoir quand même se soigner. Mais depuis 2016, elle n’est plus d’actualité, mais est remplacée par la Complémentaire Santé Solidaire. Voici les conditions pour obtenir la CMU, actuelle CSS.

La CMU est destinée à qui ?

La CMU était destinée aux personnes qui ont des difficultés à obtenir une couverture de santé. Quelques fois, elle est associée à une complémentaire santé. C’est l’assurance maladie qui se charge de ce dernier cas. Ainsi, la CMU est destinée aux personnes bénéficiaires du RSA, les personnes aux chômages et les personnes retraitées. Dès qu’un ménage n’arrivait plus à payer une mutuelle à cause des faibles revenus, la CMU était un droit donné automatiquement. La CMU est devenue aujourd’hui la CSS.

A lire aussi : Psychotropes et MST : un bien mauvais cocktail nommé ChemSex

Fonctionnement de la CMU

Avec son objectif qui est de réduire certaines charges aux patients, la CMU existait sous forme de deux différentes protections dont la CMU de base et CMU — C. La première aide de base permettait à toutes les familles d’accéder à une assurance maladie. Le paiement du ticket modérateur et du forfait hospitalier était également inclus dans la CMU. Les conditions pour accéder à ce type de CMU étaient d’être résidantes en France de façon régulière et stable depuis 3 mois et d’être une personne qui n’a aucun titre comme dans son activité professionnelle. Quant à la CMUComplémentaire, elle était fournie par l’état et offrait une protection complémentaire santé.

Les foyers en difficulté pouvaient donc se permettre de voir un médecin généraliste, des spécialistes. Le bénéficiaire pouvait être hospitalisé sans effectuer de dépense ou payer des avances de frais. Elle prenait également en charge le ticket modérateur et le forfait hospitalier, mais de façons limitées à cause des règlementations. Ainsi, vous ne pouvez pas faire des dépassements tarifaires pour des achats dans le milieu dentaire ou optique. Pour cette couverture complémentaire, c’était la sécurité sociale de base de l’assuré ou une société d’assurance, mutuelle enregistrée comme volontaire qui s’en occupait.

Lire également : Comment choisir un savon pour peau grasse ?

Comment s’effectue une demande de CMU

Pour faire la demande de la CMU, il faut passer par quelques étapes. Il s’agit de :

  • renseigner votre lieu de résidence à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM)
  • faire partir des critères de sélection de la CMU
  • sremplir la demande d’affiliation et la déclaration des ressources annuelles ajoutée à la demande d’affiliation les pièces justificatives demandées sur le formulaire.

Si vous souhaitez qu’une mutuelle santé ou un organisme complémentaire assure votre couverture maladie universelle complémentaire, assurez-vous d’abord qu’elle est inscrite dans la liste nationale.

La CMU est remplacée par la CSS

Depuis 2016, la CMU a été remplacée par la complémentaire santé solidaire (CSS). L’origine de cette suppression a été la création de la protection universelle maladie Puma cette même année. Ainsi, toutes les personnes sans distinction qui vivent de façon stable et régulière a le droit d’avoir une prise en charge pour les soins médicaux. La couverture maladie universelle devient donc inutile et les individus n’ont plus besoin de répondre aux critères précités. De plus, les plus démunis peuvent à présent obtenir gratuitement une complémentaire santé ou utiliser la prime d’assurance.

Les charges que la CSS couvre

Lorsque vous êtes sous la couverture de la CSS, vous bénéficiez des consultations chez un médecin, de l’intervention d’un infirmier, des hospitalisations, des médicaments, des séances d’un kinésithérapeute, des prothèses dentaires, des lunettes, des prothèses auditives, les matériels médicaux comme les cannes ou les fauteuils roulants

Le plafond de ressources requis pour obtenir une CSS

Tous les revenus que vous avez acquis durant les 12 derniers mois sont pris en compte dans le calcul pour obtenir une Complémentaire Santé Solidaire. Les ressources en question dont il s’agit sont le salaire net imposable, les pensions de retraite et de veuvage, les revenus non-salariés, les pensions alimentaires, les allocations chômage, familiales et diverses. Il y a également les indemnités journalières, les dons familiaux, les ventes d’objets, les gains aux jeux et même les ressources placées sans revenus. Par ailleurs, ces revenus sont calculés en tenant compte de tous les membres du foyer pour être éligibles à la complémentaire santé solidaire.

à voir

Pourquoi contacter un podologue ?

Pourquoi contacter un podologue ?

Le podologue s’occupe en général des problèmes du pied. Il gère les problèmes d’hygiène du pied, traite les affections de la peau, des ongles et ...