Comment choisir son assurance maladie en Suisse ?

Contrairement aux autres pays occidentaux, l’assurance maladie de base est assez particulière en Suisse. L’État ne prend pas en charge une grande partie de celle-ci, et c’est aux citoyens de faire en sorte de s’assurer eux-mêmes contre les risques financiers encourus en cas de maladie. Comme de nombreux prestataires en proposent toutefois, il convient de faire le bon choix pour éviter de payer plus qu’il ne faut.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance maladie suisse

Que vous soyez résident, travailleur ou étudiant en Suisse, vous êtes obligé de souscrire à une assurance maladie de base avec la Loi sur l’Assurance Maladie ou LAMal. Entrée en vigueur en 1996, c’est une assurance de base obligatoire de soins à laquelle doivent souscrire tous les citoyens en Suisse. Elle couvre les traitements prodigués et les médicaments prescrits par les médecins traitants. Elle assure aussi les coûts de traitement hospitaliers en division commune, de même pour les frais de maternité et les autres prestations comme vaccins et soins à domicile, mais sous certaines conditions.

A lire en complément : Contraception masculine : où en sommes-nous ?

Une fois que vous décidez de résider en Suisse, vous devez donc y souscrire, dans un délai de 3 mois maximum après votre arrivée. Passé ce temps, vous risquez de faire l’objet d’une amende, raison pour laquelle il vous faut rapidement vous renseigner sur les modalités de cette obligation, quel que soit votre cas.

En dépit de cette caractéristique obligatoire, vous pouvez pourtant choisir votre assureur, les citoyens et résidents suisses ayant la liberté de choisir leur propre caisse d’assurance. Comme il en existe actuellement plus de 60, recourir à un comparatif d’assurance maladie est tout à fait indiqué. Proposant toutes les mêmes prises en charge des prestations de soins, elles diffèrent pourtant sur le montant de leurs franchises et de leurs primes. Pouvoir les comparer vous aide ainsi à trouver la plus adaptée à vos besoins et à votre budget. Des critères importants régissent en effet leurs montants.

A lire également : Près de 3 milliards d’obèses dans 10 ans ?

Les critères qui régissent le montant de l’assurance en Suisse

En choisissant la caisse maladie qui propose l’assurance obligatoire la moins coûteuse, vous réalisez des économies notables tout en profitant des mêmes couvertures. L’unique différence se trouve au niveau des services proposés, comme le tiers payant entre autres. Quoi qu’il en soit, elles se caractérisent toutes par une franchise annuelle dont dépend le montant de la prime d’assurance, et une quote-part.

Par franchise annuelle, on entend le montant que vous choisissez de prendre en charge sur vos frais de santé dans l’année à venir. Son montant varie suivant le type contrat auquel vous souscrivez, mais plus elle est élevée, moins vous payez de prime d’assurance. Si vous avez plusieurs enfants assurés à la même caisse d’assurance, votre franchise annuelle ne doit pas dépasser les 700 francs pour eux tous. Pour un adulte, elle oscille entre 500 et 2 500 francs suisses.

Le montant de la prime d’assurance dépend de la formule choisie, et en fonction de la couverture souhaitée pour l’assurance complémentaire. Il varie aussi suivant le montant de la franchise, votre âge et votre lieu de résidence. Si vous habitez en effet dans les grandes villes, vous êtes susceptibles de payer plus cher vos primes d’assurance. Il en est de même pour votre tranche d’âge, de 0 à 18 ans, de 19 à 25 ans et plus de 26 ans.

La quote-part est une participation supplémentaire sur votre assurance maladie qui vous incombe également. Elle est de l’ordre de 10 % des frais annuels remboursés par votre compagnie, la différence entre les frais réels que vous avez engagés et votre franchise. Elle concerne les consultations médicales, les prescriptions de médicaments et l’hospitalisation.

En choisissant un modèle d’assurance alternatif, vous pouvez réduire le montant de vos primes d’assurance. Il est proposé par certaines caisses maladie et vous pouvez y souscrire à condition de choisir votre médecin sur une liste proposée par l’enseigne. Effectuer vos consultations par téléphone, tout au moins au début, est l’autre condition.

Ce qu’il faut faire si on souhaite changer d’assurance maladie

Fort de ces informations, si vous trouvez que des écarts notables existent entre votre assurance maladie et celle des autres, il vous est tout à fait possible d’en changer.

Pour ce faire, vous devez rompre votre contrat en prévenant votre caisse 3 mois à l’avance. Un seul mois suffit pourtant si celle-ci annonce une augmentation des tarifs de ses primes d’assurance. Dans ce cas, adressez par lettre recommandée votre résiliation et votre souscription auprès d’une autre caisse. D’après la loi, aucune des deux compagnies n’a le droit de contredire votre décision, qu’importe votre situation. Vous trouvez facilement en ligne des modèles de ce type de correspondance.

Une assurance complémentaire éventuellement ?

Normalement, votre assurance maladie obligatoire couvre toutes les prestations habituelles de soins. Si toutefois vous avez besoin de soins spécifiques qui ne sont pas pris en charge, vous pouvez souscrire à une assurance complémentaire. Celle-ci couvre les soins dentaires, le coût des chambres privées lors des hospitalisations, les médecines alternatives, etc. Adhérez-y si vous pensez que votre état de santé en général en a besoin. Ses primes varient en fonction et selon la caisse d’assurance choisie, une autre raison de faire des comparaisons avant d’opter pour une formule.

Vous n’êtes toutefois pas obligé de souscrire dans la même maison d’assurance, votre assurance de base et votre complémentaire pouvant être contractées chez deux assureurs distincts. En choisissant une même enseigne, vous pouvez néanmoins profiter de coûts dégressifs, de tarifs attractifs appliqués par bon nombre de maisons d’assurances suisses, concurrence oblige.

Notez aussi que suivant vos revenus, vous pouvez recevoir des aides financières de la part de l’État suisse. Optez aussi pour les enseignes qui vous permettent de régler vos primes mensuelles en une seule, 2 fois ou 3 fois. Vous pouvez également opter pour celle qui vous permet de suspendre votre assurance maladie et primes mensuelles lorsque vous partez quelques mois à l’étranger par exemple.