Tests antigéniques et vaccins : les pharmacies se préparent à affronter l’afflux de clients

Aujourd’hui, c’est près de 22 000 pharmacies officines en France qui doivent redoubler d’efforts pour gérer les périodes chargées liées à la Covid-19. Il est vrai qu’avec le déploiement massif des tests antigéniques et des vaccins contre le virus, les pharmaciens se préparent à gérer l’afflux de clients.

Les officines doivent anticiper les périodes d’afflux de clients

Avec le développement massif des tests antigéniques, les pharmacies ont dû adapter l’organisation des officines afin de pouvoir gérer l’afflux de personnes. Effectivement, avec la crise sanitaire actuelle, les clients sont nombreux à se présenter en pharmacie pour les tests antigéniques. Pour faire face à ces périodes chargées, la recherche d’étudiants en officine est grandissante afin de répondre aux besoins en termes de personnel en pharmacie. Il est vrai que pour faire face à ces afflux, les officines comptent sur les étudiants pour apporter du renfort.

A lire en complément : Bandelette urinaire : comment interpréter les résultats ?

Les promesses de vaccins contre la Covid-19 sont engagées pour l’année 2021. La campagne de vaccination devrait donc débuter dès le début de l’année. Pour cela, les pharmaciens se doivent de se préparer à anticiper cette période pour pouvoir vacciner le plus rapidement possible. La France a commandé près de 27 millions de doses. Bien que les vaccins soient en priorité à destination du personnel soignant et des patients à risques, les officines seront livrées pour répondre à la demande de vaccination.

Le métier de pharmacien est bouleversé par la crise sanitaire actuelle

Aujourd’hui, les officines sont d’ores et déjà en pleine période de vaccination contre la grippe. Avec la crise sanitaire, les vaccins antigrippaux ont été encore plus déployés sur le territoire. Selon le syndicat du secteur de la pharmacie, les pharmaciens qui agissent pour la vaccination contre la grippe sont également volontaires pour participer à la campagne de vaccination pour la Covid-19.

A lire également : Des maladies oubliées sont sur le retour

Les pharmaciens en officine sont donc inévitablement en première ligne de la pandémie et se doivent d’assurer les campagnes de vaccination. C’est pour cette raison que leur profession se retrouve plus ou moins bouleversée par la pandémie actuelle. Ils doivent anticiper et gérer les périodes chargées avec le développement conséquent des tests antigéniques et des vaccins pour 2021.

En ce moment, la période est d’ores et déjà chargée pour les pharmaciens en officine. Par ailleurs, cela devrait s’accentuer pour l’année 2021. C’est pour cette raison que les officines comptent sur les étudiants en pharmacie pour soutenir l’activité. Bien que la surcharge de travail pour la profession reste difficile à estimer, le développement du vaccin contre la Covid-19 devrait inévitablement venir, encore une fois, bousculer le quotidien des officines.